Hôtel Kayadam

 

La Cappadoce

Ürgüp

L'hôtel Kayadam

Visiter la Cappadoce Presse Reportages E-mail
    Histoire de Kayadam      
 
 

 

Turquie - Improvisation de la nature en Cappadoce

Les cheminées de fée, ces immenses roches en forme de cônes, hautes de plusieurs mètres et coiffées de chapeaux basaltiques, ont été sculptées naturellement par le vent et le ruissellement de l'eau. La découverte de la Turquie ne saurait être complète sans un arrêt de quelques jours en Cappadoce. De toutes les régions qui composent le pays, c'est sans doute la Cappadoce qui surprend le plus. Unique, lunaire, hors du temps et suspendue à mille mètres d'altitude en plein centre du plateau anatolien, cette planète géologique aux formations rocheuses saisissantes possède tout ce qu'il y a de plus photogénique. Ce qui n'est d'abord qu'une ivresse de l'imagination et des sens devient lentement réel. La Cappadoce ne se livre pas d'un seul coup: on doit forcément y mettre du temps avant d'intégrer et d'absorber ce qu'on pourrait décrire comme un choc de la nature.

Difficile de choisir les bons termes pour décrire avec pertinence tant de beauté. Dans l'histoire de l'humanité, la Cappadoce est l'une des plus anciennes régions habitées du monde. Rares sont les endroits sur Terre où l'être humain semble s'être aussi bien fondu dans la nature, là où les paysages et habitations troglodytes sont façonnés à la manière d'un maître ciseleur.

Durant des milliers d'années, cette région a servi d'espace vital pour plusieurs peuples et civilisations et fut, pendant des siècles, un havre de paix pour les chrétiens fuyant les persécutions des romains. Abris, cavités, villages entiers construits dans le tuf, églises et monastères troglodytiques et villes souterraines forment aujourd'hui le plus brillant et spectaculaire héritage humain et naturel inscrit au Patrimoine de l'humanité.

Les volcans de Melendiz, Hasan et Erciyes qui dominent la région, ainsi que l'érosion, sont à l'origine de ses structures géologiques tirées tout droit d'un film de science-fiction. Il y a trois millions d'années, des volcans crachèrent un mélange de cendre et de fragments de lave, appelé tuf, sur plusieurs kilomètres à la ronde. Au terme de quelques épisodes volcaniques doublés de l'action du froid, du vent et de la pluie, il en découle un long et lent travail d'érosion qui en fait aujourd'hui un véritable musée à ciel ouvert.

Les cheminées de fée, ces immenses roches en forme de cônes hautes de plusieurs mètres et coiffées de chapeaux basaltiques, ont été sculptées naturellement par le vent et le ruissellement de l'eau et sont très certainement l'une des curiosités les plus photographiées par les visiteurs.

Modelée par l'érosion, la roche tendre (le tuf) de la Cappadoce est intéressante dans le sens où il y était facile de la tailler et de la sculpter. Ainsi, les différentes civilisations qui ont habité à l'intérieur de ses falaises et pitons rocheux étaient donc encouragées à creuser des centaines d'habitations et d'églises rupestres. Ces vestiges archéologiques qui s'étendent sur des centaines de kilomètres témoignent avec force de la présence importante de l'Empire byzantin.

Si cette région est spectaculaire d'un point de vue naturel, elle l'est également de l'aspect historique puisqu'elle fut un important foyer du christianisme durant l'époque romaine. Elle fut la terre d'accueil de nombreux chrétiens et prêtres qui fuyaient l'oppression de l'empereur romain en 303 après J.-C. Ils ont utilisé toute leur force et les ressources naturelles existantes pour en faire un centre du christianisme clandestin mais aussi très vivant.

En 313, Constantin le Grand mettait fin aux persécutions des chrétiens par son Édit de Milan sur la liberté religieuse dans l'Empire romain. La Cappadoce se transforma alors en un des centres les plus actifs de la chrétienté. Après la division officielle de l'Empire, la région devint une province de l'Empire romain oriental et, par conséquent, fut gouvernée par les dirigeants byzantins régnant à Constantinople, l'Istanbul actuel.

La vallée de Göreme constitue le point de départ d'un séjour en Cappadoce et tout autour de ce site viennent se greffer quelques villages à explorer. C'est aussi à Göreme qu'aboutissent la plupart des vallées de la région. Une pareille merveille ne pouvait rester inconnue. L'impression est si forte au premier contact qu'on s'imagine avec aisance marcher sur une autre planète.

Les teintes de rouge, marron, rose, vert de gris et blanc de la pierre ajoutent à ce tableau une dimension des plus fantastiques. Là, ce sont des champs complets de cheminées de fée qui s'élèvent comme par hasard au milieu de places incroyables, seules ou en groupes.

Chaque pierre est un mémento du passé. Chaque ouverture dans le tuf, chaque fissure fut autrefois une maison, une tombe ou un sanctuaire. Et notre regard, qui balaie cette vallée, nage en pleine abstraction.

Longtemps à l'écart des grands flux de visiteurs, Göreme est aujourd'hui un haut lieu du tourisme en Turquie et c'est là qu'on trouve les églises peintes les plus remarquables, notamment celles du musée en plein air de Göreme, inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité. L'infrastructure hôtelière y est très bien organisée, de la petite pension à l'hôtel le plus chic, et nombreuses sont les possibilités de dormir dans des chambres troglodytiques. Plusieurs restaurants et terrasses surplombent les cheminées de fée et ils sont généralement de qualité.

Trekking, randonnées pédestres et montgolfière

Pour mieux faire connaissance avec la Cappadoce, trois façons d'y parvenir: en montagne, à pied ou en montgolfière. Débutons par cette dernière. Afin de bien apprécier le spectacle de ce théâtre naturel, il devient irrésistible de survoler la vallée de Göreme en montgolfière.

Plusieurs sociétés le proposent. La pratique de la montgolfière dans cette région jouit d'une réputation des plus enviables, étant donné les conditions aérologiques qui sont excellentes d'avril à la fin de novembre.

Vu de haut, ce territoire lunaire et minéral se dévoile dans toutes ses nuances, ses couleurs et ses reliefs. Impératif. Il est tout aussi impératif de choisir la compagnie avec laquelle vous survolerez: n'allez pas au moins cher; la sécurité n'a pas de prix. Tous les vols proposés, d'une durée d'une heure et demie, se font très tôt le matin pour mieux profiter de la lumière qui magnifie cette improvisation de la nature.

À pied et en trekking dans les montagnes, la Cappadoce s'offrira dans ses moindres détails. Photogénique à souhait. Le coup d'oeil est intéressant sur des dizaines de kilomètres, et à 360 degrés. Göreme étant située au milieu d'un parc national dont les panoramas sont jubilatoires, elle regorge de sentiers pédestres à vivre, marcher, observer et mémoriser à jamais. De Çavusin à Uçhisar, de la vallée blanche à la vallée rose en passant par la vallée de Zemi, très spectaculaire, des paysages d'une beauté insaisissable défileront devant vous, fiers, riches, et d'un charme oriental inestimable.

Il faut toutefois faire attention: la plupart des vallées sont signalisées mais ensuite, il n'y a aucun balisage et il n'existe pas de carte pour s'y repérer. Demandez d'un guide local. Mehmet Serinsu est un guide qui connaît la région mieux que quiconque et il se fera un plaisir de vous faire découvrir sa terre, ses vignes, ses montagnes et son amour pour la marche. De la petite randonnée d'une heure ou deux au trekking un peu plus technique de quatre heures en longeant les falaises, vous y découvrirez de beaux panoramas.

En vrac :

- Après une journée de marche bien remplie, prenez le temps de vous prélasser sur la terrasse du Café Utopia (% 271 2487), rue Harim Sokak, cet endroit ouvert depuis 2004 qui fait à la fois office de bar, restaurant, galerie et café. La vue, de la terrasse, est superbe.

- Pour un peu plus d'exotisme, le Flintstones Bar, rue Müze, représente une halte obligée dans un cadre troglodytique.

- Lors de vos randonnées, n'oubliez pas d'apporter une bonne bouteille d'eau, surtout en été. Les saisons idéales pour visiter la Cappadoce sont d'avril à la fin de juin et de septembre à la fin d'octobre. Le temps est sec et frais et les sites touristiques, moins achalandés.

- Pour vous loger, vous pouvez choisir Ürgüp, à quelques kilomètres de Göreme. Cette localité située autour d'un sommet offre de très belles pensions de charme à très bons prix. Ürgüp est le point de départ pour deux vallées pittoresques, Damsa et Kapadokia.

François Fauteux (Le Devoir)

Température en Cappadoce

Click for Kayseri, Turkey Forecast